mardi 18 novembre 2008

Yahoo a éternué: reste à savoir qui va le moucher

Jerry and DaveQue l'on soit d'accord ou non avec la 'froide' analyse de Om Malik sur GigaOM, force est de constater que le départ de Jerry Yang remet l'avenir de Yahoo sur le tapis. Et par (petite) extension, l'avenir d'Internet.

On se rappellera le feuilleton Yahoo-Microsoft qui, après un buzz servi à toutes les sauces, est devenu un terrain de jeu de choix pour les trolls en tout genre avant de devenir beaucoup plus 'divertissant', à la limite de la franche rigolade. Les semaines qui vont venir risquent d'être beaucoup moins drôles pour les Internautes ainsi que les professionnels du secteur.

Ce départ est un catalyseur pour que Yahoo se fixe enfin sur la voie à suivre, une nouvelle politique, sur la question de l'acquisition ou non. Et dans le cas d'une acquisition: 'par qui'. Yahoo a éternué, reste à savoir qui va le moucher.

Mais voilà.. celui qui va moucher Yahoo peut aussi soigner Internet à sa sauce. Google, Microsoft, Yahoo.. notre bel espace de liberté et espace professionnel fait l'objet de convoitises et les poids lourds du secteur sont tous atteints de monopolisme aigu, doublé - pour ceux qui aiment manier l'arme de l'incompatibilité (des intérêts) - du syndrome de l'exclusivisme. Avec le succès (?) du web 2.0 (béta!), on voit bien que l'hallali a été sonné et comme d'habitude même ceux qui n'y croyaient pas se jettent à la curée pour tirer à soi tout le drap. Ce qui se solderait d'ailleurs par l'échec du fameux web 2.0.

La suite de ce départ de Jerry Yang est à suivre de près.

Alors, qui va moucher Yahoo? et qui va peut-être enfin pouvoir tous nous moucher par la même occasion? la quarantaine va-t'elle se renforcer ou non? glop ou pas glop?